Je fais un don maintenant

Qui sommes nous ?
Mot du président

Nous avons tous été touchés de près ou de loin par des familles qui connaissent ou ont connu un drame dans leur vie. Tous, nous avons à cœur, selon notre charisme, nos talents ou notre disponibilité de soutenir les familles les plus éprouvées par les accidents de la vie. Qui dans l'organisation pratique, le soutien moral ou les visites régulières.

" On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup donné " Lc, 12,48. Cette phrase de l'évangile, nombre d'entre nous la vivons spontanément, non pour rendre des comptes mais bien pour partager l'abondance des dons reçus et semés par le Christ en nous au service de notre prochain.

Je suis émerveillé de la vitalité de nos communautés chrétiennes qui vivent la charité spontanément, dans le respect, la tendresse et la discrétion, lors de ces drames. Autant de signes de la présence agissante du Christ au cœur de nos vies. Ce sont les fruits de l'amour de Christ pour tous et particulièrement pour les plus éprouvés d'entre nous.

Ainsi, la Jarre de Sarepta, est le relais indispensable de votre élan de générosité pour ces familles dans la détresse. Ce n'est pas tant le montant que la régularité des dons qui est recherchée ; ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières…

Si je suis conscient que vous êtes déjà fortement sollicités, je suis certain que vous aurez à cœur de soutenir financièrement une famille proche de vous ou de chez vous.

Que la source ne tarisse jamais !





Objet de l’association

L'association la jarre de Sarepta a poussé, grâce à l'intuition de l'un d'entre nous, aidé très vite de quelques uns et depuis c'est toute une communauté qui se mobilise pour soutenir l'objet de cette association : Contribuer à subvenir aux besoins d'éducation des familles confrontées à des difficultés à la suite d'un accident de la vie tel qu'un décès, un handicap, une maladie. Notre principe : vivre la charité proche de nous et de chez nous





Nos convictions

"Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit. " Jn 12, 23

"Un grain de blé qui tombe en terre" …, hé bien, il disparaît !

Il nous faut une profonde imagination et une grande connaissance de la vie pour savoir que ce grain de blé prendra le temps qu'il lui faudra, mais un jour, il germera ! Nous voyons racines prendre et tiges sortir de la terre, monter, grandir, fleurir puis donner du fruit… trente, soixante ou cent pour un !

Un grain de blé qui meurt ! Pourquoi ? Pour vivre !

Par sa Pâque, Jésus veut nous révéler que nous ne sommes pas faits pour la mort mais pour la vie.

L'association la jarre de Sarepta est née de La disparition brutale d'un père de famille de 6 enfants le 21 juin 2012. Cette famille s'est retrouvée dans une souffrance morale et une détresse financière réelle. D'autres familles vivent cette détresse au sein de notre paroisse, de nos réseaux, de nos communautés, de nos écoles…

Le grain tombé en terre c'est, toi, Francis. Alors, après ta mort, nous avons choisi la vie ! Et depuis, les épis ont grandit, ont fleurit et ont donné du fruit.

Comme la veuve de Sarepta au chapitre 17 du premier livre des rois, nous faisons l'expérience de l'abondance, de la surabondance des dons de Dieu et ainsi pouvons à notre tour re donner. Nous vivons la fraternité au cœur de chaque projet que nous soutenons. Au-delà de la charité, c'est toute notre vie de foi qui se trouve engagée dans ce projet. " que la jarre ne tarisse jamais " !

Ainsi donc, la jarre de Sarepta est devenue le signe de la providence de Dieu qui vient en aide aux pauvres, aux veuves et orphelins avec l'aide de ses envoyés, mais aussi le signe d'une générosité qui ne connaît pas de limite: ni en terme d'abondance, ni en terme de bénéficiaires de cette abondance. Nous avons en nous cette conviction que :
-  Dieu donne ce qu'il faut, quand il faut.
-  La générosité n'est pas l'affaire de quelque uns pour quelques uns. C'est l'affaire de tous, pour tous.

Nous voulons être les relais de la providence de Dieu en venant en aide à ceux qui sont frappés par les "accidents de la vie ".





Pourquoi ce nom?

La jarre de Sarepta… voilà un nom qui ne parle pas forcément de manière immédiate. Et pourtant pour celui qui a eu la joie de lire la Bible c'est une expression qui fera sens.

La jarre de Sarepta est devenue célèbre depuis qu'un des grands prophètes d'Israël, Elie, est venu au secours d'une femme de cette ville de Phénicie. Elle était veuve et sans grandes ressources. Mais voilà qu'à la demande du prophète, elle lui prépare un repas en prenant sur son propre nécessaire. Pour la remercier, Elie lui transmet cet engagement du Seigneur. " Cruche de farine ne se videra, jarre d'huile ne désemplira jusqu'au jour où le Seigneur donnera la pluie à la surface du sol. " (1er Livre des Rois 17,7ss)
Cet épisode est tellement présent dans la mémoire du peuple de Dieu, que le Seigneur Jésus le cite lors de son enseignement à Nazareth.
"En toute vérité, je vous le déclare, il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d'Elie, quand le ciel fut fermé trois ans et six mois et que survint une grande famine sur tout le pays; pourtant ce ne fut à aucune d'entre elles qu'Elie fut envoyé, mais bien dans le pays de Sidon, à une veuve de Sarepta." (Evangile selon St Luc 4,25ss)

D'une certaine manière Elie dans le livre des rois ne fait rien de bien généreux. Il ne fait que donner la parole de Dieu. Mais Jésus le cite cependant comme envoyé auprès de cette femme pour l'aider. La providence divine passe toujours par les mains des hommes. Si Dieu veille sur les pauvres et les petits, c'est en leur envoyant des frères et des sœurs. Dieu n'aime pas faire sans notre collaboration.

Ainsi donc, la jarre de Sarepta est devenue le signe de la providence de Dieu qui vient en aide aux pauvres veuves et orphelins avec l'aide de ses envoyés, mais aussi le signe d'une générosité qui ne connaît pas de limite : ni en terme d'abondance, ni en terme de bénéficiaires de cette abondance.
- Dieu donne ce qu'il faut, quand il faut.
- La générosité n'est pas l'affaire de quelque uns pour quelques uns. C'est l'affaire de tous, pour tous.

Ainsi avons-nous voulu établir notre association " La Jarre de Sarepta ". Nous voulons être les relais de la providence de Dieu en venant en aide à ceux qui sont frappés par les " accidents de la vie ".
Cette association est née suite à un deuil dans une famille précise, ce qui a réveillé notre responsabilité vis-à-vis de ceux qui sont dans la peine et dans les difficultés matérielles. Mais nous n'avons pas voulu que la générosité soit repliée sur un seul bénéficiaire parce que Dieu voit toujours plus grand.
Même si nous n'avons pas la prétention ni les moyens d'aider toutes les détresses, nous voulons que cette Jarre de Sarepta nous aide à garder le cap d'une solidarité ouverte et confiante. Confiante en Dieu, bien sûr, mais aussi confiante en la capacité des bénéficiaires à repartir, en prenant leur histoire en main, la jarre de Sarepta n'étant qu'un relai en attendant des jours meilleurs.

Que le Seigneur bénisse les membres de l'association, qu'il bénisse les généreux donateurs, et qu'il se révèle force et lumière pour ceux qui sont éprouvés par la vie.

P. Benoît Chevalier